Le portage salarial, le juste milieu entre l'indépendance et le salariat

Le portage salarial, le juste milieu entre l'indépendance et le salariat

Le portage salarial est une forme d’emploi récente grâce à laquelle le salarié porté exerce son activité professionnelle sous une forme d’indépendance tout en conservant la couverture sociale d’un salarié classique. Cette relation contractuelle tripartite gagnant-gagnant entre la société de portage salarial, l’entreprise cliente et le salarié porté place ce dernier à mi-chemin entre deux régimes avantageux, d’où la particularité de ce statut.

Comment fonctionne le portage salarial ? Quels en sont les avantages pour les salariés et les entreprises, dans un marché de l’emploi en pleine évolution ?

Cet article a été rédigé à partir du témoignage d’Alexis, chef de projet AMOA, en portage salarial.

Comment fonctionne le portage salarial ?

Le portage salarial fonctionne sur le socle d’une relation contractuelle entre trois protagonistes dont cet article va définir le rôle et l’implication. Ces acteurs sont l’entreprise cliente, le salarié porté et la société de portage salarial. Le portage salarial est un modèle de travail atypique, c’est pourquoi la Convention collective de branche des salariés en portage salarial existe depuis 2017 et vient préciser son fonctionnement et parachever sa sécurisation.

 

L’entreprise cliente recrute un expert pour une mission ponctuelle

Une entreprise cliente ne peut recourir à cette forme d’emploi que pour des missions occasionnelles ou ponctuelles et qui ne rentrent pas dans le cadre de son activité permanente. L’entreprise recourt à un salarié porté pour son niveau d’expertise cohérent avec la mission proposée. Un contrat de prestation de service est établi entre la société de portage et l’entreprise cliente. C’est un contrat de nature commerciale qui doit être signé au plus tard dans les deux jours ouvrables suivant le début de la prestation.

L’entreprise cliente est responsable des conditions d’exécution de la prestation. En concertation avec le salarié porté, elle en fixe le prix et la nature. La durée maximale de la prestation est de 3 ans. La convention collective de portage plafonne les jours travaillés pour éviter aux salariés portés l’accumulation des heures de travail.

 

Le salarié porté, expert, réalise une prestation de service pour une entreprise cliente

Le salarié porté est expert et qualifié dans un domaine et complétement autonome dans sa recherche de clients et dans le déroulement de la mission. La convention collective du portage salarial vient préciser les critères qui définissent le salarié porté. Le salarié porté est autonome car apte à démarcher lui-même et libre d’organiser son emploi du temps pour réaliser ses prestations. La qualification dont il dispose résulte d’une professionnalisation ou d’une expérience significative d’au moins trois ans. L’expertise du salarié s’ensuit de ses compétences et savoirs spécifiques dans un domaine.

Le statut du salarié porté est très intéressant. Il conserve tous les avantages du salarié classique et profite des avantages de l’indépendance, le tout sans avoir besoin de créer de structure juridique : il n’a donc pas à se soucier du côté administratif, juridique, fiscal et comptable lié à l’activité en freelance. Être salarié porté veut dire être dans une forme d’indépendance ET bénéficier de la même protection qu’un salarié : cotiser à la sécurité sociale, à la retraite et au chômage, bénéficier d’une mutuelle avantageuse et d’une assurance responsabilité civile sont autant d’avantages que les salariés portés conservent.

Alexis confirme : le côté administratif à gérer est très léger. Il se limite aux notes de frais et aux CRA (compte-rendu d’activité). Il est indiqué sur la convention collective du portage salarial qu’un CRA doit être établi au moins une fois par mois, et qu’il doit comporter les dates des journées travaillées (ou les horaires d’exécution de la prestation si la durée du travail est calculée en heures). Pour lui, pas question de perdre du temps dans les papiers. Il préfère laisser cet aspect aux personnes dont c’est l’expertise pour se concentrer exclusivement sur ses missions. Ce qu’Alexis aime dans ce modèle de travail, c’est qu’en étant porté on ne s’occupe d’aucune démarche administrative. Du moment où l’on a trouvé sa mission, la société de portage s’occupe du reste.

Le portage salarial s’adresse aux actifs qui veulent prendre leur indépendance en toute sécurité et surtout progressivement. Il est adapté aux cadres expérimentés, voire même aux retraités qui veulent conserver une activité. Le portage salarial permet de prendre des forces avant de se lancer. C’est souvent une période transitoire vers le « full indépendant », cela permet d’appréhender l’état du marché dans votre secteur, de trouver le bon équilibre et de se rassurer quant à la rentabilité de votre activité et la fidélité de votre expertise avant de se tourner vers le freelance.

Le salaire du salarié porté est plus attrayant que celui du salarié classique. D’une manière générale, le salaire brut devient le salaire net. Toutefois, le salarié porté doit savoir gérer son budget, c’est-à-dire anticiper ses périodes d’inactivité où il ne percevra aucune rémunération. Les périodes de vacances, par exemple.

Comment est rémunéré le salarié porté ? Sur la base d’un TJM (taux journalier moyen). C’est le montant de la rémunération que va percevoir chaque jour un travailleur indépendant ou un salarié porté. La rémunération est décomposée de la manière suivante :

  • Une part fixe correspondant au salaire conventionnel
  • L’indemnité de congés payés
  • L’indemnité d’apport d’affaires
  • Une part variable correspondant au salaire complémentaire
  • Les frais professionnels

Il est du ressort du salarié de souscrire personnellement une assurance couvrant les déplacements privés et professionnels recouvrant la durée du contrat.

Différents critères rentrent en compte dans la détermination du TJM : la rémunération souhaitée, l’expérience, les frais annexes à anticiper, la durée de la mission, les tarifs du marché, la politique financière de l’entreprise cliente… monter en compétences et continuer à vous former va augmenter votre TJM avec le temps.

Avant d’opter pour le portage salarial, Alexis travaillait en ESN, en mission chez un groupe de vente de matériel de bricolage et d’articles de décoration. Il a choisi le portage car son expertise et sa connaissance du marché lui permettaient, après 10 ans de salariat, de trouver ses missions par lui-même et de reprendre la main sur la relation commerciale.

Il ne compte pas s’orienter tout de suite vers le « full indépendant ». En se tournant vers le portage, il savait qu’il allait régulièrement changer de contexte de mission, d’environnement…. Pas de routine, et un risque très limité ! Mais il pense que passer freelance est une étape qu’il va franchir un jour. Il est conscient que cela demande une grande maturité dans son métier et que la meilleure solution est de ne pas se précipiter.

 

La société de portage salarial établit un contrat de prestation commerciale avec l’entreprise cliente

Choisir le portage salarial, c’est gagner du temps en se libérant de la gestion des tâches administratives et des modalités de paiement.  

L’entreprise de portage salarial a des obligations envers le salarié porté. Elle doit évidemment établir un contrat de travail (CDI ou CDD). Pour payer son salarié, la société de portage facture l’entreprise cliente et transforme le chiffre d’affaires réalisé en salaire, et ce après avoir payé à l’URSSAF les cotisations salariales et patronales. Une commission est aussi prélevée, qui correspond aux frais de gestions administratifs. Pour rémunérer le salarié, la société de portage doit recevoir son CRA (compte-rendu d’activité), ainsi le TJM validé en amont est respecté.

La société de portage a pour obligation de souscrire à une garantie financière et à une assurance de responsabilité professionnelle. Là encore, choisir une bonne société de portage, dont le garant financier est solide, vous assure la sécurité économique.

Trouver sa bonne société de portage est la garantie d’avoir un filet solide. Vous avez ainsi les moyens de parfaire votre réseau et de rejoindre une communauté à votre écoute.

Après avoir trouvé sa mission, Alexis a finalement choisi de se faire porter par Izyfree Portage. Pourquoi ? Au-delà des conditions financières intéressantes, il se retrouve dans les valeurs de la société et dans la relation humaine entretenue avec les collaborateurs.

 

Pourquoi le portage salarial est-il un modèle de travail dans l’ère du temps ?

Pour le salarié comme pour l’entreprise cliente, le portage salarial est un modèle adapté à la réalité de l’emploi actuelle. Toutes les parties profitent de la flexibilité, de la simplicité et de la sécurité de ce modèle de travail. Le CDI classique n’est plus le Saint Graal de l’emploi, même s’il reste la forme la plus utilisée en France.

Nous avons déjà évoqué les avantages pour les salariés à travers le témoignage d’Alexis mais les entreprises aussi y trouvent leur compte. Recourir à un salarié porté permet aux entreprises clientes d’ajuster leurs ressources et de mieux gérer les variations d’activité. Un salarié porté est immédiatement opérationnel, et a un niveau d’expertise que l’entreprise n’a pas en interne et dont elle a besoin.

L’entreprise qui recrute un salarié porté sait qu’il travaille plus rigoureusement qu’un salarié classique, ou qu’en tout cas il en a intérêt. Son travail en entreprise, c’est sa « carte de visite » : il faut qu’elle soit parfaite. Le portage salarial valorise l’expertise du salarié et facilite sa montée en compétence.

Les métiers concernés par le portage sont des prestations intellectuelles. Il y a évidemment les métiers de l’informatique, mais aussi la formation, le coaching, le marketing et la communication, la gestion de projet, le management, l’audit…

Toutes les professions ne sont pas concernées par le portage salarial. C’est le cas des activités de service à la personne, des activités commerciales et des professions réglementées (médecin, avocat, notaire…).

Maintenant que vous savez tout ou presque sur le portage salarial, n’hésitez plus et contactez l'équipe d'Izyfree Portage !

 

Merci à Alexis pour ses éclaircissements sur le portage salarial. Son témoignage a servi de fil conducteur à cet article.